Blés Hybrides Nouvelle Génération : des composantes de rendement spécifiques, un atout dès le semis

Associant les génomes de ses deux lignées parentales, le blé hybride bénéficie de leurs complémentarités, mais aussi d’une véritable plus-value : l’hétérosis. Il se traduit par un effet amplificateur sur de nombreux critères, dont sur les composantes de rendements. La nouvelle génération de blés hybrides renforce encore cette différence.

Explication de ses rendements supérieurs, le blé hybride confirme régulièrement dans nos comptages des PMG et une fertilité plus élevée, mais aussi un tallage accru, un trait plus marqué encore avec la nouvelle génération.

Ces données varient bien sûr selon la climatologie de l’année et les types de sol (et la manière dont les blés « feront leur rendement » au final), mais l’avantage PMG atteint 1,5 à 2 grammes. Il contribue à un rendement supérieur, mais aussi à une capacité de compensation tardive accrue pour les blés hybrides puisque le PMG est la dernière des composantes à se mettre en place.

La fertilité épis démarque également les blés hybrides : dans nos comptages, ils présentent près de 10 grains en plus que les lignées comparables. Un avantage qu’exprime particulièrement le blé nouvelle génération HYLIGO :

Un écart très significatif est également relevé pour le tallage. En début de montaison déjà : alors qu’ils sont semés à 100 g/m² tous les deux, l’hybride nouvelle génération HYLIGO peut ici produire un total de 11 talles, tandis que la lignée référence de précocité comparable en produit 8. Un avantage largement identifié par les agriculteurs et qui contribue à la couverture de sol efficace, malgré un semis à densité réduite.

Quelques semaines plus tard, les comptages épiaison confirme un avantage tallage maintenu avec en moyenne 1,5 à 2 épis de plus par pied pour les hybrides comparativement aux lignées.

Les hybrides de nouvelle génération renforcent encore l’avantage sur la composante tallage avec un plus de près de 5 % comparativement aux références hybrides précédentes HYKING-HYDROCK.

Ces atouts comparatifs doivent conforter l’agriculteur dans l’importance d’ajuster au plus près sa densité de semis afin d’optimiser le bénéfice apporté par les hybrides.

Les essais « densité » conduits tous les ans et sur plusieurs lieux par SAATEN-UNION permettent de déterminer la « densité optimum technico économique », c’est-à-dire la densité de semis qui optimise la marge net semences.

Ces résultats permettent ainsi de recommander les blés hybrides nouvelle génération HYLIGO ou SU HYMPERIAL à partir de 120 à 130 gr/m² en conditions optimales.

Retrouvez l’ensemble des recommandations de densités via l’appli Hybri’density régulièrement mise à jour avec les précisions variétales et régionales voulues :


Top